AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Douane :: Introduction Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ikami Rena ✲ A silent voice

avatar
curriculum vitae :

Née le 10 juillet 1991, à Tokyo ⌘ Le plus beau jour de sa vie reste le jour où elle a apprit qu'elle allait avoir un petit frère ⌘ Le pire, c'est quand on lui a retiré toute sa famille. Ils sont morts sous ses yeux et elle ne s'en est jamais remise ⌘ Sa vie en orphelinat, elle en garde un très mauvais souvenir ⌘ Ne pouvant être idole, elle a décidé d'aider ceux qui veulent l'être en devenant journaliste comme sa mère ⌘ Elle adore son métier à la New Colors



Anecdotes : Rena est quelqu'un d'un naturel très calme ⌘ Elle ne supporte pas qu'on l'appelle princesse ⌘ Journaliste de talent, elle s'est toujours tourner vers le journalisme de l'idoling. ⌘ Atteinte de mutisme, c'est rare de l'entendre parler. ⌘ Elle fuit tout ce qui peut ressembler de prêt ou de loin à une relation familiale. Pas qu'elle veut pas mais elle apporte le malheur ⌘ N'arrivant plus à parler, elle a abandonné ses rêves de devenir idole mais donne tout ce qu'elle a pour faire connaître ceux qui essaye.



⌘ Elle a peur du sang. Dès qu'elle en voit ne serait-ce qu'une goutte, elle fait une crise de panique et d'angoisse. Enfin, c'est pas beau à voir. ⌘ Elle porte toujours un collier sur elle dont le pendentif renferme une photo d'elle plus jeune et de sa famille. ⌘ Des fois, elle se dit qu'elle devrait essayer le théâtre et la comédie mais elle sait qu'elle n'y arrivera jamais à cause de son mutisme ⌘ Elle dort toujours avec une peluche. Elle aime pas être seule.

Liens :
Un interview peut changer la vison d'un monde. C'est ce qui c'est passé avec Kwang Ho et Rena ne compte pas l'abandonner, même si elle ne sait pas pourquoi.


Kei, c'est son pilier, son roc, son meilleur ami. Celui pour qui ont été ces premiers mots après la mort de ses parents, celui pour qui elle donnerait tout. Bref, Kei, c'est quelqu'un d'irremplaçable dans sa vie.

⌘ Mina, c'est sa prof' de cuisine
⌘ Tôma, c'est le gentil stagiaire qui avait un peu peur d'elle
⌘ Ha Reum la déteste mais elle n'a pas compris pourquoi
⌘ Natsuki, c'est une relation bizarre mais en même temps, Rena est bien avec elle
⌘Théa, c'est une des seules à la comprendre par la langue des signes

réseaux sociaux : L'histoire de ma vieVotre importance dedans


Suivis RPs : feat. Kwang Ho #1feat. Mina #1feat. Tôma #1feat. Kei #1

Voir le profil de l'utilisateur
Ikami Rena
citizen
Jeu 26 Oct - 18:57
IKAMI Rena

surnom(s) : Re-chan, Nana × date de naissance : 10 Juillet 1991 × lieu de naissance : Tokyo × nationalité : Japonaise × job ou études : Journaliste spécialisée dans l'idoling × orientation amoureuse : Hétérosexuelle × situation sentimentale : Célibataire × célébrité : Kim Jin Hee

tell us

about idoling ?
Pour Rena, le monde de l'idoling ça a été un rêve et une déception. Un rêve d'y entrer, une déception de ne ouvoir y parvenir. Mlagré tout, la jeune femme y évolue, elle fait de son mieux pour aider toutes nouvelles idoles ou trainee, avec des conseils ou simplement en les mettant en lumière par ses écrits.
about you ?
Rena est quelqu'un d'un naturel très calme ⌘ Elle ne supporte pas qu'on l'appelle princesse ⌘ Journaliste de talent, elle s'est toujours tourner vers le journalisme de l'idoling. ⌘ Atteinte de mutisme, c'est rare de l'entendre parler. ⌘ Elle fuit tout ce qui peut ressembler de prêt ou de loin à une relation familiale. Pas qu'elle veut pas mais elle apporte le malheur ⌘ N'arrivant plus à parler, elle a abandonné ses rêves de devenir idole mais donne tout ce qu'elle a pour faire connaître ceux qui essaye. ⌘ Elle a peur du sang. Dès qu'elle en voit ne serait-ce qu'une goutte, elle fait une crise de panique et d'angoisse. Enfin, c'est pas beau à voir. ⌘ Elle porte toujours un collier sur elle dont le pendentif renferme une photo d'elle plus jeune et de sa famille. ⌘ Des fois, elle se dit qu'elle devrait essayer le théâtre et la comédie mais elle sait qu'elle n'y arrivera jamais à cause de son mutisme
what about your life ?
« Madame Ikami, Monsieur Ikami, j'ai le plaisir de vous annoncer la naissance de votre fille. Comment allez vous l'appelez ?»
« Rena... Elle s'appellera Rena. »

On tends un petit paquet de couverture aux deux nouveaux parents. Dedans, il y a un tout petit bébé, leur petite fille. Ikami Rena, 30cm de cutitude et 2 kilos 7 d'amour à donner. Enfin ça c'est quand elle est née, an grandissant, elle est devenue plus grande et plus lourde. Ses deux parents l'ont ramené à la maison dès que sa mère et elle ont put quitter la maternité. Il a fallu un peu de temps, la maman de la petite étant très fatiguée de son accouchement. Mais une fois remise, Rena à découvert le petit appartement dans lequel ses géniteurs vivaient. Pas immense, pas trop petit, juste ce qu'il faut pour eux trois.

C'est dans cet environnement que Rena grandit. Toute calme, elle ne fait jamais beaucoup de bruit. Elle est adorable même, toujours un sourire sur les lèvres quand elle va réclamer un câlin à son papa policier quand il rentre ou à sa maman journaliste quand elle travaille sur le canapé. Elle travaille bien à l'école, autant qu'on peut bien travailler à l'école maternelle. Elle fait toujours attention à ne pas dépasser les traits sur les coloriages. C'est un ange, un petit ange que ces parents aiment autant que Rena peux les aimer.

Les seuls moments où la petite fille devient surexcitée et bruyante, c'est quand on parle d'idoles. Depuis qu'elle est tombé par hasard sur une émission et qu'elle a vu un groupe danser et chanter, elle est tombé amoureuse. Dans sa tête, c'était sûr à cent pour cent, elle sera idole !

« Rena, ma princesse, ta mère et moi nous avons quelque chose à te dire. »
« De quoi ? »
« D'abord, nous allons te payer des cours de danse avec ta mère. Ensuite... »

La première nouvelle a emporté la petite fille de cinq ans au paradis mais la seconde nouvelle l'a emporté à des lieux de leur petit salon. Elle allait avoir un petit frère. Un tout petit frère qu'elle pourrait câliner autant qu'elle en a envie. Quand ses parents le lui ont annoncé, le jour de son cinquième anniversaire, il a été impossible de la calmer avant le soir.

Par la suite, Rena a été au petit soin avec sa maman. Elle fait tout pour qu'elle ne bouge pas trop, quitte à faire le ménage à sa place. Son papa travaille tard, il est sur une très grosse affaire donc c'est la petite fille qui s'occupe de sa maman et de son petit frère qui grandit dans son ventre. En même temps, elle danse dès qu'elle peut, se donnant du mal pour arriver à devenir une excellente danseuse. Elle chante bien mais en danse, c'était une mini catastrophe ambulante et si elle veut devenir idole, il faut savoir danser. Alors, elle se donne beaucoup de mal.

« Papa, papa ! Maman elle va avoir Rihito ? »
« Oui, princesse. »

Rena sautille sur place dans la salle d'attente. Son petit frère arrive. Rihito va arriver pour de vrai et elle va pouvoir le chouchouter tout plein. Alors elle attends, plus ou moins patiemment, finissant par s'endormir sur les genoux de son père au bout de cinq longues heures à patienter. Ce n'est que deux heures après s'être endormie que son papa l'a réveille pour aller voir le nouveau membre de la famille.

C'est tout doucement que la petite fille entre dans la chambre de sa maman et qu'elle se penche sur le berceau de son petit frère. Parce que c'est son petit frère à elle et rien qu'à elle. Rena est resté dix minutes, silencieuse à observer le nourrisson. Une chose est sûre, son cœur est déjà remplit d'amour pour lui.

« Maman, maman ! Viens voir ! Rihito il a dit mon prénom ! »

Sept ans. Rena court dans tout l'appartement en tirant son petit frère derrière elle. Rihito, il vient de dire « Rena » et pour elle s'est le plus beau jour de sa courte vie. Donc elle court partout dans l'appartement, son frère riant aux éclats derrière elle. Leur mère rigole aussi devant les pitreries de ses enfants. Depuis que Rihito est né, la maison a toujours été remplis des rires de Rena et du petit garçon. Pou Rena, Rihito, c'est la personne qu'elle aime le plus au monde. C'est son petit frère chéri et pour lui, elle serait prête à tuer un ogre !

Mais ce que son petit frère aime par dessus tout, c'est entendre sa sœur chanter et la voir danser. Pour lui, c'est le plus beau spectacle du monde. Alors forcément Rena ne se prive pas pour danser et chanter, faisant tout pour devenir meilleur et impressionner son petit frère. C'est sûr, Rihito a renforcé son envie d'être idole.

« On va où ? »
« Surprise les enfants mais soyez sages ! »

Les deux enfants rigole. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Rihito, il vient d'avoir trois ans ! Rena elle, elle à neuf ans. Elle est grande maintenant. Mais aujourd'hui, on s'en fout de son âge, ce qui compte, c'est Rihito. Ces parents les emmènent quelques part pour fêter l’événement. C'est pour ça qu'ils descendent dehors pour aller chercher la voiture et grimper dedans. Rena court devant pour ouvrir la voiture. C'est elle qui montera la première dedans !

Seulement cinq minutes plus tard, il n'y avait toujours personnes. Et c'est là en sortant de la voiture qu'elle entendit les cris. Rena, elle était terrifiée. Elle avait peur et elle ne comprenait pas pourquoi des gens criaient avec autant de terreur. Alors tout doucement, elle s'est approchée. Elle a regardé. Ce qu'elle a vu.... Jamais, jamais elle ne pourra l'oublier.

Il y avait le corps de son papa étendu par terre avec plein de liquide rouge autour. Sa chemise toute blanche, elle était rouge aussi maintenant. Il bougeait pas. Sa maman, elle, elle cachait Rihito derrière son corps. Elle criait quelque chose à un autre monsieur. Le monsieur, il avait une arme dans sa main. Il a tiré.

Les yeux de Rena, ils se sont remplis de larmes. Sa maman, elle est tombée aussi. Il y a tout plein de rouge autour d'elle. Et Rihito... Rihito, il est tout seul face au monsieur. Il pleure aussi.

« Ta gueule le mioche ! »

Le corps de Rihito tombe aussi. Le meurtrier part. Rena, elle, elle est tétanisée. C'est pas possible... Pas vrai ? C'est pas possible qu'il soit tous morts ? C'est une blague hein ? La petite fille court vers les corps de sa famille et se jette sur son père.

« Papa, papa ! Répond ! S'il te plaît... »

Elle secoue les corps. Il y a du sang partout sur elle. Mais elle ne comprends pas... Pourquoi ce monsieur a fait ça. Pourquoi il a détruit le bonheur de Rena ? Rena, elle, elle peut que pleurer. Elle essaye de comprendre pourquoi ils bougent pas. Elle va même prendre son petit frère dans ses bras. Elle le serre tout contre elle en pleurant. Pourquoi lui ? Pourquoi l'homme l'a tué lui ?

« Dit moi petite, tu sais qui à fait ça ? »
Rena regarde le policier. Elle est trop choquée pour parler. Elle ne veut pas se rappeler. Ça fait trois mois que l'assassinat a eu lieu. Parce que tout était prévu. Rena n'aurait pas dut survivre non plus. Mais elle était partie devant. Donc elle a survécut. Alors que ses parents et Rihito sont morts. Ça fait trois mois qu'elle est toute seule et qu'elle n'a pas décrocher un mot. Parler c'est trop dur. Parler c'est trop horrible. Se souvenir aussi c'est trop dur.

Elle a été placé dans un orphelinat. Parce que ses parents n'avaient pas de frères et sœurs. Parce que ses grands-parents sont trop vieux pour la prendre à charge.

Mais aujourd'hui, elle est au commissariat en face d'un collègue de son papa. Il veut savoir si elle connaît le monsieur qui les a tous tués. Mais Rena, elle a que neuf ans... Alors elle fait non de la tête. Le monsieur, il veut pas abandonner alors il prends la main de la petite fille et l'emmène vers une autre salle. Il lui montre un gros dossier et lui dit de regarder attentivement les visages. Si jamais, elle reconnaît quelqu'un, elle devra venir le chercher.

Rena, elle s’assoit et ouvre le gros dossier. Elle tourne une à une les pages et regarde attentivement chaque visage. Elle ne veut pas risquer de rater celui qui lui a enlevé son bonheur. Elle revient chaque jours, sans jamais abandonner.

« Tu sais qui c'est ? Tu es sûre de toi ? »

Rena hoche vigoureusement de la tête. Elle est sûre d'elle, c'est lui qui a tué sa famille. C'est cet homme qui lui a enlevé son petit frère et ses parents. Le policier sourit à la petite fille. Grâce à elle, ils pourront arrêter l'homme qui a tué leur collègue et sa famille.

C'est trois mois plus tard que l'homme est officiellement jugé. Rena a dut aller au procès. En tant que témoin. Mais un témoin muet, c'est pas très utile. Heureusement sa reconnaissance formelle de l'homme suffisait. Il fut envoyer en prison mais Rena restait triste. Parce que même s'il n'était plus en liberté... Qui lui rendrait son papa, qui lui rendrait sa maman ? Et surtout qui lui rendrait son Rihito ? Elle allait faire quoi sans eux tous ?

« Rena ! Viens voir ! Le groupe d'idole qui passe à la télé est tellement génial ! »

L'adolescente de 14 ans soupire. Elle n'a pas envie de voir les idoles. Elle ne veut pas voir que son rêve ne deviendra jamais réalité. Parce que depuis que sa famille est morte, depuis qu'elle est dans cet endroit, Rena n'a jamais plus parlé. Alors forcément, l'idée de devenir idole, elle l'a un peu abandonné.

Néanmoins, elle se lèvent et suit Shizuki. C'est la seule de son âge ici. C'est la seule qui a fait l'effort de venir lui parler et d'apprendre à la connaître malgré son mutisme. Shizuki, c'est le point de repère de Rena ici. Elle a peut-être un de plus que Rena mais c'est sa bouffé d'air frais. Elle sait qu'elle ne serra jamais adoptée, parce que bon... Qui voudrait d'une gamine muette ? Les seuls trucs bien dans cet orphelinat, c'est Shizuki et la danse. Parce que la danse, jamais elle ne l’arrêteras Rena. C'est la seule chose qui lui reste de ses parents.

« Shizuki... Tu... Tu vas partir ? »

A seize ans, Rena elle a recommencé à parler. Un peu. Avec Shizuki parce que Shizuki, elle lui fait confiance. Sauf que son amie, elle part. Elle a trouvé une famille. Oh, Rena elle est heureuse, Shizuki, elle le mérite. Mais elle va encore se retrouver toute seule. Et Shizuki, elle ne lui a même pas dit. Au contraire, elle lui a dit qu'elle serait enfin débarrassé d'elle. Parce que pour Shizuki, Rena c'est un boulet qu'elle traîne depuis qu'elle est arrivée.

Alors Rena, elle s'est refermée sur elle quand Shizuki est partie. Si avant, elle souriait de temps en temps et faisait des efforts, aujourd'hui, elle ne se concentre que sur son nouveau but. Si elle ne peut-être idole, elle les aidera. Pour ça, elle deviendra la meilleure journaliste possible et fera tout son possible pour aider les idoles en devenir. Elle en a besoin.

« Rena, tu pourras aller faire ce stage si tu le souhaite. »

Rena saute au coup de celle qui l'a accueillit dans son orphelinat et qui l'a élevé comme sa fille. Enfin, qui a finit de l'élever et qui a fait attention à elle. Elle est tellement heureuse de pouvoir aller faire ce stage de journalisme ! Depuis qu'elle a prit la résolution de devenir journaliste, dans le monde du divertissement, elle a bossé autant qu'il est possible. Elle a même été accepté pour un stage ! Tout ce qui lui manquait, c'était une signature de son tuteur légal. Soit la directrice de l'orphelinat qui vient de lui donner son autorisation.

Forcément, la jeune fille est aux anges. Son rêve va pouvoir devenir réalité. Même si elle ne parle pas, elle a une chance et rien que pour ça, elle se donnera à fond. Parce que c'est une battante et que jamais elle n'abandonnera.

« Ça va faire bizarre de ne plus te voir ici... »

Rena sourit à la dame en face d'elle. Aujourd'hui, elle quitte l'orphelinat. À 21 ans, il est plus que temps non ? Elle va entrer pour de bon dans la vie active et même si elle ne parle pas, elle est décidée à réussir. Elle a un objectif : devenir une des meilleures journalistes japonaises et ce même si elle est jeune et muette.

Elle pose un dernier baiser sur la joue de la femme qui est devenu son modèle avant de franchir les portes de l'orphelinat. Elle va emménagé dans un petit loft dans Tokyo, à l'opposé total de là où elle est née. Ce serait trop dur de retourné là-bas. Mais pour le moment, elle se concentre sur sa nouvelle vie, ces études et son rêve.

« Bienvenu ici Rena ! »

Rena sourit. Elle vient d'avoir 24 ans et elle vient de décrocher le boulot qu'elle voulait dans un grand journal. Avec son travail acharné, ses années d'études ont été réduites, on lui en a fait sauter une. Même atteinte de mutisme, elle reste une des meilleures de sa promotion et juste ça, ça l'a rassure. Et malgré qu'elle ne parle pas, elle a été prise.

Ce qui est sûre, c'est qu'elle va se donner pour cela. Sa nouvelle vie commence et rien ne pourra l'arrêter. Sauf si elle s'attache à nouveau à quelqu'un et qu'il vient à disparaître mais aucunes chances, la jeune femme ne laisse pratiquement plus personne entrer réellement dans son cœur.
from the other side
Rena is back ~




   
   
You want to drink a Sprite with me ?
Revenir en haut Aller en bas
Ikami Rena ✲ A silent voice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Zachariah ► Silent voice.
» [Nuzlocke] Silent is Blue
» Silent Hill -Film
» Hart & Danielson vs The Voice Of Truth
» [Émission #1] Who's that voice ? - TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rainbow Entertainment :: Douane :: Introduction-
Sauter vers: