お誕生日おめでとう

Ils prennent de l'âge ce mois-ci :

Orihara Kô × 01.12.1998 × 18 ans
Cook Natsuki × 10.12.1986 × 30 ans
Okuno Kaneko × 11.12.1993 × 23 ans
Aida Mariko × 11.12.1997 × 19 ans
Arai Saeko × 25.12.1994 × 22 ans



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journée mère et fils improvisée || ft Tetsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
agencyformateur
agency
formateur


curriculum vitae : 10.12.1986 à Nagoya au Japon.

Son arrière grand-mère paternelle s'est mariée avec un américain et ont eu des enfants. Ils ont vécu au Japon à Nagoya.
quelques années après la naissance de Natsuki, la famille partit vivre à Tokyo suite a une mutation professionnelle des parents de la fillette. Pour garder ses origines et parce qu'elle partait parfois en vacances en Amérique, la petite a appris les deux langues et est parfaitement bilingue.

réseaux sociaux : ma présentationmes liens [url=#][/url][url=#][/url]
Suivis RPs : feat. Minniefeat. Takeofeat. Gabrielfeat. Tetsu

RPs Terminés:
 



MessageSujet: Journée mère et fils improvisée || ft Tetsu   Sam 10 Sep - 0:57





Journée mère et fils improvisée
Natsuki ft Tetsurou




Dans les rues de Tokyo, sous le beau soleil qui brillait dans le ciel bleu, on pouvait apercevoir Natsuki qui déambulait tranquille tout en regardant les vitrines des magasins. L’après-midi venait à peine de débuté mais, déjà, elle ne tenait pas en place et voulait se dépêcher pour voir le plus de choses possibles ! Cela faisait trop longtemps qu’elle n’avait pas fait les magasins, ça avait réussi à lui manquer surtout en voyant tout ce qui avait pu sortir depuis le temps. Un mois déjà et une bonne partie sa garde robe était presque dépassée… Fallait dire que les changements de saison ça n’aidait pas non plus parce que oui, les shorts par moins dix degré ou encore les doudounes quand il fait 25 degré c’est pas vraiment conseillé. A moins d’être masochiste. Quoique. Non. Même là, ce n’était pas possible mais alors vraiment pas.
Vu qu’elle n’avait rien à faire pour le reste de la journée ainsi que le beau temps qui régnait, la demoiselle était de bonne humeur alors elle chantonnait. Sur quelle chanson exactement c’était difficile à dire parce qu’elle avait totalement inventé l’air ou avait mixé plusieurs morceaux en un. Seul son subconscient pouvait le savoir.

Alors qu’elle entrait dans une seconde boutique, les mains toujours vides, la formatrice ne regardait pas où elle allait trop occuper à regarder les cintres ainsi que les différents étalages de vêtements et elle percuta quelqu’un. Cela la fit sursauter avant de se tourner vers la personne qu’elle avait bousculé et, très vite, sa mine contrariée se transforma en une mine bien plus heureuse parce qu’elle était rentrée dans la bonne personne.

« Testsuuuuuuu ! S’exclama-t-elle avec un grand sourire. »

Tellement elle était contente de le voir, elle était prête à sautiller partout et taper dans ses mains mais elle savait se contrôler quand même. Elle avait beaucoup travaillé dessus quand elle était plus jeune parce que ce n’était pas toujours très bien perçu dans son entourage.

« Je suis trop contente de te voir ici ! Tu vas bien ? Le travail, tout ça, tout ça, ça se passe bien ? Oh et désolée de t’avoir bousculé, je faisais pas attention. »

Dans sa précipitation due à l’excitation, Natsuki avait eu l’esprit de s’excuser ce qui était déjà un bon point. Mais bon, Natsu étant Natsu, l’idiotie n’était jamais très loin avec elle.

« Qu’est-ce que tu fais là ? »

Un ping-pong ? Un baby-foot ? De la natation ? Oui, il pouvait vraiment faire beaucoup de choses ici, surtout du shopping. Ce qui serait le plus évident à moins que, dans ce magasin mixte, il y ait une salle cachée où les clients pouvaient faire autre chose qu’essayer des vêtements.

Et, bien évidemment, la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’aluminium… N’est-ce pas Natsuki ? Quoique non, valait mieux pas qu’elle réponde à cette question. Du moins, pas maintenant.


WAKE UP

Mais parfois, ça fait assez mal surtout quand le rêve avait l'air si délicieux.
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
citizen
citizen


curriculum vitae :

Tetsurou est né à Fukui le 28.06.1989.
Passionné de musique tout comme sa grande sœur Naomi, ils rêvaient de former un duo. Mais la jeune femme se tourna vers ses études, délaissant quelque peu ce rêve fou. Chose qui n'avait pas empêché Tetsurou d'y croire. Il continuait de se perfectionner à l'écriture et à la composition des chansons et dans la maîtrise de nombreux instruments.
Doué en informatique, il avait piraté les ordinateurs de ses voisins ou du banquier, dévoilant leurs petits secrets - anonymement. Il avait aussi piraté le site de la police, afin de vérifier les antécédents du petit-ami de sa sœur. A ce moment-là, il découvrit que sa sœur était violentée par ce dernier. Il tenta de relancer le dossier en dénonçant anonymement toujours les policiers qui avaient accepté de l'argent en échange de leur silence. Tout ça parce que la famille du petit-ami de sa sœur était riche.
Quelques temps plus tard, sa sœur mit fin à ses jours, et Tetsurou, avide de vengeance, tenta de pirater les ordinateurs de son petit-ami et de se famille. Il ne put y parvenir puisqu'il fut arrêté et condamné.
En sortant de prison, il reprit ses études de médecine, et devint infirmier.

Anecdotes :

Il ne sépare jamais de son collier × Il a pris des cours d'auto-défense au collège et a poursuivi au lycée. Ca lui a été utile en prison × Il a été enfermé pour piratage informatique × On pourrait qualifier Tetsurou de « grande gueule » ; il compense sa petite taille comme il peut × Il boit beaucoup de lait. Parce que ça fait grandir. Et qu'il croit toujours pouvoir pousser dans la nuit – l'espoir fait vivre non ? × Il est bon cuisinier, et surtout, est un très bon pâtissier × Passionné de musique, il sait jouer de la guitare, du piano, de l'harmonica et du saxophone × Il écrit et compose ses propres chansons, qu'il joue ensuite dans la rue × Il est nul en dessin × Il est du genre à rire un peu trop et à raconter un peu trop de blagues qui ne font rire que lui × Il est sarcastique, râleur, et un peu trop franc × Il n'en reste pas moins sensible × Il est très protecteur, attentionné et serviable × Il est maniaque × Ses guitares sont ses bébés × Il est très expressif × Il porte souvent des casquettes × Il a peur des tortues × Il cite généralement le chien comme animal favori × Côté musique il écoute de tout × Il possède deux ordinateurs chez lui × Sa sœur était très importante pour lui. Elle l'est toujours, et le restera. Il n'a pas encore totalement fait le deuil



réseaux sociaux : my story × my friends


Suivis RPs : Daichi × Natsuki × Takumi


MessageSujet: Re: Journée mère et fils improvisée || ft Tetsu   Dim 18 Sep - 23:21


natsuki ◮ tetsurou
La garde de Tetsurou avait fini tard la veille. Ou tôt ce matin, tout dépendait du point que l'on adoptait. Il était arrivé chez lui à exactement 4h56. Il le savait puisqu'il avait allumé son téléphone pour s'éclairer dans le couloir. L'ampoule était cassée, apparemment. Il n'eut néanmoins aucun mal à trouver la serrure de sa porte.
Une fois à l'intérieur, il se déchaussa, prenant soin de bien ranger ses chaussures sur le côté, avant de se diriger vers sa chambre. Sauf que trop perturbé par ses souliers qu'il savait encore sur le chemin et pas à leur place habituelle, il fit demi-tour dans de grands pas précipités. Il rangea ensuite ses chaussures dans un soupir soulagé. S'il ne l'avait pas fait, il n'en aurait pas dormi de la nuit. Ou de la matinée. Enfin bref, il n'aurait bien dormi et se serait réveillé encore plus épuisé qu'à la base. Et si c'était pour s'éveiller dans ces conditions, cela ne valait même pas le coup de dormir.
Il retourna ensuite dans sa chambre et se changea, enfilant un short et un t-shirt qu'il utilisait souvent pour dormir. Il fit un petit détour par la cuisine, où il but un grand verre de lait, lâchant un soupir de contentement dans un sourire plein.

Il ne savait pas encore ce qu'il allait faire de son jour de congé. Il allait peut-être se perdre dans un parc, pour chanter quelques chansons. Quoi qu'en parlant de chansons, il devait d'abord en composer des nouvelles. Il allait sans doute faire ça alors.
Et là, l'horreur.
En se dirigeant à nouveau vers sa chambre, près à rejoindre son très cher ami Morphée, un cri de stupeur fit trembler ses lèvres. Un trou. Son t-shirt avait un trou. Comment était-ce possible ? Il marmonna un « Si je t'attrape je te tue » à ce gnome mangeur de vêtements qui n'existait pas tout en tapant faiblement du pied.
C'était l'un de ses t-shirt préférés ! D'accord, il venait de l'acheter que de la semaine dernière mais... c'était l'un de ses t-shirt favoris !
La mine défaite, il retira le vêtement, fronça les sourcils en détaillant un peu plus ce trou. Il n'était pas petit en plus. Comment ça avait pu arriver ? Sa machine à laver avait peut-être un souci ? Oh mon dieu, mais... et si elle trouait tous ses vêtements !?

Bon. C'était décidé. Il allait passer sa journée dans les magasins – mais avant il vérifierait qu'il s'agissait du seul vêtement avec un trou. Maniaque comme pas deux Tetsurou ne pouvait pas permettre un tel affront.

Et c'était ainsi qu'il se pavanait tranquillement de magasin en magasin. Sa casquette fétiche vissée sur la tête – celle où était annotée le mot « Hardcore » parce que Tetsurou, c'était pas un rigolo. … enfin si, en fait.
Il détaillait de son œil de presque expert tous les vêtements qu'il voyait. Il n'avait pas encore trouvé la perle rare, le vêtement qui remplacerait celui troué chez lui. Mais il finirait pas trouver, il en était convaincu.
Entrant dans un autre magasin, il arpenta lentement chaque rayon, laissant son regard glisser sur les bouts de tissus accrochés ici et là, jusqu'à ce que quelqu'un ne vienne le cogner.
Son visage se crispa dans une moue contrariée, et les sourcils froncés, il se tourna vers la personne qui venait de le déranger. Il était déjà prêt à rugir, la bouche déjà ouverte dans une plainte silencieuse...

« Oh, Natsuki », lâcha-t-il, les traits de son visage se décrispant naturellement alors qu'il répondait à son sourire avec entrain.

Elle avait de la chance que c'était elle.
Cette phrase ne voulait absolument rien dire.

« Ca va bien, et toi ? », demanda-t-il, s'appuyant sur l'un des rayons à côté de lui, « Le travail se passe bien aussi, et pour toi ? »

Il secoua ensuite la tête, lui signifiant silencieusement qu'il ne lui en voulait pas.
A sa question suivante, il lui offrit une air perplexe, arquant gravement l'un de ses sourcils. Qu'est-ce qu'il faisait là... Il ne chassait pas les mouches, déjà. Il jeta un rapide regard autour de lui dans un long « Baaaah... » suivit d'un bref haussement d'épaules.

« Je chasse les gnomes », qu'il expliqua avant de rire en agitant rapidement sa main. « Je cherche un nouveau t-shirt. J'ai un trou dans mon préféré » et il opta pour une moue attristée, le regard suppliant, comme si Natsuki y pouvait quelque chose. « J'ai encore rien trouvé par contre », qu'il râla dans un soupir. « Et toi ? Tu chasses les fées ? »

Et il n'y avait que Tetsurou pour dire ce genre de bêtises le sourire aux lèvres, l'air ravi. Si lui chassait les gnomes, Natsuki chassait les fées, pas vrai ? Non ? Oh. Dommage.

« On fait le tour ensemble ? »

Faisant signe à la jeune femme de le suivre, il partit s'aventurer dans le reste des rayons, observant longuement chaque vêtement qui attirait un peu son attention. Il n'hésitait pas à demander l'avis de Natsuki de temps à autre, puisque, évidemment, l'avis de sa mère était important.
Oui, parce qu'il s'amusait à surnommer la jeune femme « Maman ». Tout était normal dans le plus normal des mondes. Ou presque.

« Tu vois quelque chose qui t'intéresses toi ? », la questionna-t-il en se tournant vers elle. Sur son visage se forma un air peu satisfait avec ce qu'il voyait ici.
Et un long soupir passa la barrière de ses lèvres alors qu'il soulevait faiblement sa casquette pour se frotter le haut du crâne. Il le sentait gros comme un troll dans la maison d'une Barbie, il allait galérer à le trouver, son t-shirt.
Une grimace monstre prit brusquement son visage alors qu'il se reculait prestement, se cachant littéralement derrière Natsuki alors qu'il désignait un haut du doigt dans un très évoquant « Berk ».
Haut sur lequel une tortue était dessinée. Et même en dessin, ces bestioles-là l'effrayaient.
Lui ? Courageux ? … Ca lui arrivait. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, c'était chasse aux gnomes – le rapport ? Absolument aucun, mais il lui fallait bien une excuse.
©clever love.


one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agencyformateur
agency
formateur


curriculum vitae : 10.12.1986 à Nagoya au Japon.

Son arrière grand-mère paternelle s'est mariée avec un américain et ont eu des enfants. Ils ont vécu au Japon à Nagoya.
quelques années après la naissance de Natsuki, la famille partit vivre à Tokyo suite a une mutation professionnelle des parents de la fillette. Pour garder ses origines et parce qu'elle partait parfois en vacances en Amérique, la petite a appris les deux langues et est parfaitement bilingue.

réseaux sociaux : ma présentationmes liens [url=#][/url][url=#][/url]
Suivis RPs : feat. Minniefeat. Takeofeat. Gabrielfeat. Tetsu

RPs Terminés:
 



MessageSujet: Re: Journée mère et fils improvisée || ft Tetsu   Jeu 27 Oct - 1:21





Journée mère et fils improvisée
Natsuki ft Tetsurou




Croiser Tetsu ou celui qu’elle considérait comme son fils alors qu’elle sortait juste faire du shopping était vraiment quelque chose que Natsuki considérait comme génial ! Elle l’appréciait beaucoup ce petit plus grand qu’elle et certainement plus âgé mais ça on s’en fichait, le tout c’est de bien s’entendre le reste n’était que futilité. Surtout pour elle qui prenait souvent les choses comme elles viennent mais revenons à nos moutons parce que sinon on n’était pas sorti. Cette petite avait une logique à elle et ça prenait trop de temps pour tout expliquer.
Avec un grand sourire, elle observait le jeune homme qui avait un sourire répondant au sien. Ah il semblait aller bien, ça la rassurait parce que oui, elle s’inquiétait pour ce petit quand même ! Ben oui, c’était une maman ou ça ne l’était pas. Une idiote aussi peut-être mais ça fallait pas le dire car cela pouvait la vexer… Si ce n’est lui tirer une larme.

« Je vais bien aussi ! »

Si elle allait mal, il faudrait appeler l’hôpital parce que c’était très rare qu’elle aille mal alors si c’était le cas, c’est que c’était certainement grave !

« Le travail, c’est toujours aussi bien ! Je rencontre plein de jeunes à former et parfois élever…. Dans le monde de l’idolisme évidemment, expliqua-t-elle en riant légèrement. »

Oui parce que les faire percer dans le monde de la comédie tout en faisant en sorte d’être intègre ce qui n’était parfois pas facile. Certains rien qu’en entrant à la Rainbow prenaient la grosse tête ce qui n’envisageait rien de bon pour la suite…
Ne pensant plus à cela pour se concentrer sur son ami, la formatrice afficha une moue contrariée parce que oui, chasser les gnomes elle comprenait, trouver un nouveau tee-shirt moins. Surtout dans un magasin ! Ben oui, ces petites bêtes se cachaient n’importe où et pouvaient faire nombre de dégâts dans un magasin pareil ! On ne plaisante pas avec les gnomes. C’est bien connu.

En voyant la mine tristoune de Tetsu, Natsuki oublia ses préoccupations sur les gnomes et lui fit une petite tape amicale sur l’épaule. Elle montrait ainsi qu’elle le comprenait et aussi qu’elle l’aiderait aussi. Autant pour chasser les t-shirt que les gnomes.

« Ah non… Je chasse les Lilliputiens ! Répondit-elle avec une mine contrariée. »

Parce que les fées c’étaient connu pour être gentilles alors que les Lilliputiens c’était connu pour… Pour quoi d’ailleurs ? C’étaient connus pour quelque chose ou pas ? Natsuki éluda la question d’un mouvement de tête avant de revenir sur la conversation parce que sinon on la perdait et il valait mieux éviter. Ben oui, rester planter là pendant des heures à réfléchir sur les points positifs et négatifs de ces petits c’était quand même pas une bonne idée. On est d’accord là-dessus.
Un peu plus sérieuse mais pas trop non plus parce que sinon ça ne serait pas Natuki, elle reprit ses esprits pour se concentrer sur son ami qui lui proposa de faire le tour du magasin ensemble. Avec un joli sourire sur le visage elle hocha la tête.

« On peut faire le tour ensemble oui ! »

Ni une, ni deux, elle lui emboita le pas pour s’aventurer dans les rayons. Maintenant qu’il lui avait parlé de gnomes, elle ne pouvait s’empêcher de regarder si, par hasard, il n’y en aurait pas un qui traîne mais non, rien en vu. Restant vigilante parce que ces petites bêtes restaient imprévisibles, elle regardait les vêtements pour voir si quelque chose pouvait l’intéresser elle ou même son « fils » parce que oui, Tetsu c’est son fils à elle et rien qu’à elle. C’était amusant aussi comme il l’appelait maman… Ah c’était tellement magnifique tant d’amour !

« Hm ? »

Si elle voyait quelque chose d’intéressant ? Son regard avait beau courir sur les cintres et les présentoirs mais non, rien à faire, rien ne lui tapait dans l’œil. Bon, d’un côté c’était pas plus mal car ça faisait mal de se faire taper dans l’œil, elle ne souhait ça à personne. Mais, d’un autre côté, elle était triste que rien n’attire on attention.

« Je vois absolument rien c’est désespérant… Et toi ? Demanda-telle en tourna son visage vers lui. »

Natsuki voyait bien le désespoir qui l’habitait, elle savait ce qu’il ne trouvait pas son tee-shirt et voulait bien l’aider mais comment ? Rien ne lui plaisait réellement ici, rien n’était à la hauteur de Tetsu dans cette boutique et il valait peut-être mieux aller ailleurs.

« On peut peut-être aller chasser les gnomes… Enfin les vêtements autre part, ici c’est… Voilà quoi… Enfin si ça ne te dérange pas bien entendu, proposa-t-elle avec son habituel sourire. »

Ça ne servait à rien de rester, c’était une perte de temps surtout qu’ils ne méritaient pas qu’ils les aident à chasser les gnomes ici alors autant aller dans un autre magasin. Et essayer de trouver un tee-shirt pour Tetsurou !


WAKE UP

Mais parfois, ça fait assez mal surtout quand le rêve avait l'air si délicieux.
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
citizen
citizen


curriculum vitae :

Tetsurou est né à Fukui le 28.06.1989.
Passionné de musique tout comme sa grande sœur Naomi, ils rêvaient de former un duo. Mais la jeune femme se tourna vers ses études, délaissant quelque peu ce rêve fou. Chose qui n'avait pas empêché Tetsurou d'y croire. Il continuait de se perfectionner à l'écriture et à la composition des chansons et dans la maîtrise de nombreux instruments.
Doué en informatique, il avait piraté les ordinateurs de ses voisins ou du banquier, dévoilant leurs petits secrets - anonymement. Il avait aussi piraté le site de la police, afin de vérifier les antécédents du petit-ami de sa sœur. A ce moment-là, il découvrit que sa sœur était violentée par ce dernier. Il tenta de relancer le dossier en dénonçant anonymement toujours les policiers qui avaient accepté de l'argent en échange de leur silence. Tout ça parce que la famille du petit-ami de sa sœur était riche.
Quelques temps plus tard, sa sœur mit fin à ses jours, et Tetsurou, avide de vengeance, tenta de pirater les ordinateurs de son petit-ami et de se famille. Il ne put y parvenir puisqu'il fut arrêté et condamné.
En sortant de prison, il reprit ses études de médecine, et devint infirmier.

Anecdotes :

Il ne sépare jamais de son collier × Il a pris des cours d'auto-défense au collège et a poursuivi au lycée. Ca lui a été utile en prison × Il a été enfermé pour piratage informatique × On pourrait qualifier Tetsurou de « grande gueule » ; il compense sa petite taille comme il peut × Il boit beaucoup de lait. Parce que ça fait grandir. Et qu'il croit toujours pouvoir pousser dans la nuit – l'espoir fait vivre non ? × Il est bon cuisinier, et surtout, est un très bon pâtissier × Passionné de musique, il sait jouer de la guitare, du piano, de l'harmonica et du saxophone × Il écrit et compose ses propres chansons, qu'il joue ensuite dans la rue × Il est nul en dessin × Il est du genre à rire un peu trop et à raconter un peu trop de blagues qui ne font rire que lui × Il est sarcastique, râleur, et un peu trop franc × Il n'en reste pas moins sensible × Il est très protecteur, attentionné et serviable × Il est maniaque × Ses guitares sont ses bébés × Il est très expressif × Il porte souvent des casquettes × Il a peur des tortues × Il cite généralement le chien comme animal favori × Côté musique il écoute de tout × Il possède deux ordinateurs chez lui × Sa sœur était très importante pour lui. Elle l'est toujours, et le restera. Il n'a pas encore totalement fait le deuil



réseaux sociaux : my story × my friends


Suivis RPs : Daichi × Natsuki × Takumi


MessageSujet: Re: Journée mère et fils improvisée || ft Tetsu   Mer 2 Nov - 16:10


natsuki ◮ tetsurou
Faire le tour du magasin avec Natsuki était quelque chose qui l'enchantait. Il ne l'aurait pas proposé sinon. Mais elle l'apaisait, d'une certaine manière. Avec elle, il pouvait tout dire, et presque tout faire, qu'elle aurait tendance à trouver cela drôle ou à lui répondre avec la même énergie. C'était agréable, et reposant. Elle ne réfléchissait pas trois heures à tout ce qu'il racontait et ne lui répétait à tout bout de champs que ça ne voulait rien dire, comme les autres le faisaient.
Elle était prévenante, et s'inquiétait – peut-être un peu trop – pour lui. Il trouvait cela adorable. Il ne lui avouera peut-être jamais, mais il appréciait tout ça. Il appréciait pouvoir s'exprimer comme il le voulait en sa présence, parler de gnomes sans que cela ne la choque ou lui demander si elle chassait les fées. Il se demandait parfois si elle ne prenait pas tout un peu trop à la lettre ceci dit. Ca lui donnait un côté innocent.
Par contre, parfois il la perdait. Ou plutôt, elle le perdait. Ca l'étonnait puisque c'était généralement l'inverse. Il perdait les gens dans ses délires et ses phrases un peu folles. Mais bon, ça faisait son charme. Et ça faisait celui de Natsuki, n'est-ce pas ? C'était peut-être même pour cette raison qu'ils s'entendaient bien.

D'une certaine façon, elle lui rappelait Naomi. Dans sa façon de le materner. Naomi s'occupait souvent de lui. Elle prenait soin du plus petit bobo et du plus gros. Elle était toujours là pour l'écouter, même quand il racontait des âneries, mais elle était. Elle rouspétait, bien sûr. Elle l'engueulait, évidemment. Mais il savait qu'au fond, ce n'était que pour l'endurcir en quelque sorte.
Bon sang... Qu'est-ce qu'elle lui manquait...
Il aurait adoré faire les magasins avec elle. Se balader ici même en sa compagnie et décortiquer chaque vêtement. Il aurait adoré se pavaner avec elle dans les rues de Tokyo à la recherche de la meilleure boutique d'accessoires ou de vêtements. Il aurait râlé, pour sûr, mais il l'aurait accompagné partout. Il aurait tout fait avec elle.
Il aimerait tout faire avec elle. Il aimerait lui montrer la ville, ses petits coins préférés. Il aimerait lui montrer le parc où il s'arrêtait souvent pour jouer. Il aimerait lui faire rencontrer ses amis, la voir rire et sourire comme elle l'avait l'habitude de faire.
Un léger sourire triste vint se poser contre sa bouche alors qu'il y songeait. Il n'avait même pas de seconde chance. Il les avait perdues. Sa chance, comme sa sœur.

« Fais gaffe aux Liliputiens », lui conseilla-t-il en avançant, « J'ai appris qu'ils adoraient t'attraper les jambes pour te faire tomber »

Pour ne pas changer, Tetsurou était un idiot.
Il haussa les épaules mimant un air d'abruti fini avant de se mettre à rire à gorge déployée. Pour sûr qu'il attirait l'attention dans le magasin avec tout le remue-ménage qu'il faisait.

« Ouais », soupira-t-il, « Y a que dalle » et il posa ses mains sur ses hanches dans un air insatisfait. Et son t-shirt alors !? Il allait le trouver où !

Ca le désespérait. Il ne pouvait pas garder ce t-shirt avec ce trou. Ce n'était pas possible.
Les sourcils froncés, il s'arrêta un instant, et souffla bruyamment. Il s'amusa alors à remettre quelques vêtements sur une étagère, veillant à les ranger le plus droit possible. Ce n'était pas possible ça non plus. Comment faisaient les gens pour ne pas ranger après être passés, hein ? Ils laissaient tout comme ça chez eux aussi ? Eh bien dis donc !

« Oui, allons-y », lui répondit-il, son visage se détendant alors qu'il lui souriait.

Il se dirigea alors vers la sortie et quitta la petite boutique, laissant son regard s'aventurer le long de la rue devant lui. Il y en avait encore tellement qu'il ne savait même pas vers laquelle se diriger en premier. Il laissa alors le hasard choisir pour lui et avança jusqu'à ce qu'il ne s'arrête devant l'une d'elles.
Il ouvrit la porte, la tenant à Natsuki afin de la laisser entrer et entra à son tour. Il observa d'abord l'établissement dans son ensemble puis alla se promener dans les rayons. Il se retrouva, une nouvelle fois, à replier quelques habits.

« Sinon les amours, ça va ? », demanda-t-il à Natsuki, « Ils ont la forme ? »

C'était quoi cette question exactement, Tetsurou ?
Inclinant la tête sur le côté il attrapa un t-shirt, le tournant dans tous les sens, avant de le montrer à son amie dans une moue songeuse, libérant un « T'en penses quoi ? » qui vibrait dans sa gorge.
Lui n'en pensait pas grand chose. Ce n'était pas ce qu'il voulait. Le tissu n'était pas aussi doux que celui qu'il avait à la maison. Il voulait exactement le même. Il ne dirait rien cependant si le dessin sur le dessus n'était pas identique, mais il voulait quelque chose d'assez proche. C'était son préféré.. qui datait que de quelques jours mais son préféré.

« Eh Natsuki », lâcha-t-il dans un sourire amusé, « Tu connais l'histoire du lit vertical ? »

Et ses prunelles amusées se posèrent sur son visage, la contemplant de longues secondes tandis que son sourire grandissait un peu plus.

« C'est une histoire à dormir debout »

Et une nouvelle fois, il éclata de rire.
Cet enfant n'était pas fini.
©clever love.


one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Journée mère et fils improvisée || ft Tetsu   

Revenir en haut Aller en bas
 

Journée mère et fils improvisée || ft Tetsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre mère et fils [Mission rang B - Temari & Shikadai]
» Mère et fils sur terre ennemi [pv Zarathos]
» Une journée mère/fille (anne)
» Les Trois Salinéens - Couture & fourrure Polghotyer-Mère&fils - Maison fondée en -50
» Entre mère et fils x Henry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rainbow Entertainment :: Pendant le hiatus :: RPs-