AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Douane :: Introduction Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Orihara Kô - Ayo Ladies & Gentlemen 2.0

avatar
curriculum vitae : Orihara Kô ✴️ 1er décembre 1998 ✴️ Tokyo, Japon ✴️ 100% japonais ✴️ Lycéen / Terminale ✴️



Père photographe, Mère styliste ✴️ Parents divorcés ✴️ Père en voyage autour du monde ✴️ Sous la garde de sa mère ✴️ Vit avec elle et son compagnon, Mr Abe ✴️ Partage sa chambre avec Tôma, son fils ✴️ Est dans la même classe que Tôma ✴️ Ne sait absolument pas ce qu'il veut faire plus tard ✴️ Tomasexuel ✴️ Propriété de Tôma, et propriétaire de ce dernier ♥️

Anecdotes :

Il était calme, sage, sérieux, avant que ses parents ne divorcent et que Mr Abe et son fils n'entrent dans sa vie ✴️Ses parents se sont séparés d'un commun accord du jour au lendemain ✴️ Il pense que sa mère l'aime beaucoup moins qu'avant depuis qu'elle connait Tôma ✴️ Il est très tactile ✴️ Il n'arrive pas à se faire à l'idée de former une famille recomposée parfaite, il ne veut pas faire d'effort pour que ça soit le cas ✴️ il envoie souvent bouler les gens ✴️ Il est sujet à des crises de panique ✴️ Il devient agressif quand on l'emmerde trop ✴️Kô fait de la boxe pour se défouler et apprendre à se défendre (mais surtout se défouler) ✴️ Il lui arrive de mentir pour garder secret des situations irresponsables et ne pas inquiéter sa mère ✴️



Il est plutôt très sportif ✴️ Il lui arrive, parfois, de se défouler sur des gens qui l'emmerde trop ✴️ Il aime les filles, ne s'est jamais intéressé aux garçons ✴️ Il ne fait toujours que draguer, n'échangeant que de simples baisers, il ne va jamais plus loin ✴️ Il ne pense pas avoir assez d'assurance pour avoir une relation sérieuse un jour ✴️



Des amis du lycée, lui ont appris comment danser le hip-hop, de même qu'Erika qui lui donne quelques cours ✴️ Ce n'est pas une passion, mais il aime bien danser ✴️ Il pourrait ingurgiter des tonnes et des tonnes de bonbons sans s'arrêter ✴️ Il n'a jamais eu de caries et à peur d'en avoir ✴️Il fait, malgré tous les bonbons qu'il mange, attention à son poids et à son visuel ✴️ Il a la phobie des éclairs et du tonnerre ✴️ Il aime beaucoup jouer aux jeux vidéos, lire des mangas, sortir, comme un adolescent de son âge ✴️ Il se dispute souvent avec Tôma pour savoir qui des deux aura le dernier paquet de bonbons, ou à qui est le tour pour jouer ✴️ Un réveil ne peut pas le réveiller, il faut que ce soit quelqu'un ✴️ Il boit beaucoup de thé à la menthe (♥️)



✴️ À chaque fois qu'il monte en voiture, il s'endort presque automatiquement ✴️ Il aime beaucoup écouter de la musique ✴️Il pourrait écouter Tôma chanter pendant des heures tellement il apprécie sa voix - mais ne lui dira jamais (même que dès qu'il l'entend chanter, il a envie de réagir comme ça )✴️ son père lui a transmis sa passion, Kô aime énormément prendre des photos ✴️ Ils possèdent de nombreux albums (photos) ✴️ Il aime beaucoup cuisiner et s'occupe assez souvent du repas quand personne n'est encore rentré ✴️

TÔMA C'EST MON LOVE DE TOUJOURS..



parce que dans son profil Tôma il a dit de pas cliquay et moi j'ai cliquay et je suis mourrue donc je me venge. Tôma, cliqueeeeeuh ♥️

[même que Kô, il m'a dit de cliquer, et moi je l'ai fait. Et j'ai mourru 10 000 fois. C'pas gentil Kô TT ♥️]

Parce qu'en plus tu viens squatter mon profil, olalalalala O: Mais tu sais que je t'aime, c'est pour ça ♥️ Ce gif il est là rien que pour toi ♥️

[bien sur que je squatte, faut bien que je fasse attention a mon mien Tant que c'est que pour moi, ca me va ♥️ Je t'aime aussiiiiiii (a) ♥️]

Mooooh, j'te pardonne alors Y a personne d'autre dans ma vie j'veux que toi alors ce gif il est que pour toi ♥️ Ça fait juste joli pour les autres

[J'espère bien J'ai même envie de te faire un autre petit cadeau au cas ou, juste pour toi (a) T'es à moi et personne d'autre de toute façon ]

Evidemment que j'suis qu'à toi ♥️ T'as eu ma réaction en direct mais osef O: Du coup, pour te remercier de ton magnifique cadeau qui m'a tué le kokoro comme ça, bah je te fais un cadeau en retour, comme je te l'avais dit (a).


[T'imagines pas combien de fois j'ai die devant ça ! TT ♥️ T'es le seul homme de ma vie ! ♥️ ]

Liens :
Tôma, c'est mon mien, c'est ma vie. Il est rien qu'à moi et à personne d'autre. Et j'hésiterais pas à mordre !

Parce que si vous le touchez .... è_______é






Faut dire que j'ai de la chance, avec une prof de danse comme Erika-chan, j'vais rapidement être le meilleur, nan mais regardez ce mouvement quoi *essaye de le refaire* Ça donne vraiment pas la même chose, j'y arrive pas en vrai ._. ~




Et pour être sur que vous avez bien compris ... Tôma, c'est ma perfection personnelle, elle est privée, pas touche


réseaux sociaux : ma présentation ✴️ mes liens ✴️ SMS ✴️ instagram
Suivis RPs : Kôma #1 ( X ) ✴️ Neko-chan ( X ) ✴️ Reira ( X ) ✴️ Théa ( O ) ✴️ Kôma #3 ( X )✴️ Kôma #4 ( X ) ✴️ Kôma's Life

RPs Terminés:
 


Voir le profil de l'utilisateur
Orihara Kô
citizen
Mer 18 Oct - 10:42
Orihara Kô

surnom(s) :  Kôokie, Kôko × date de naissance : 01.12.1998 × lieu de naissance : Tokyo, Japon × nationalité : japonais × job ou études : étudiant en double cursus (maths + photographie) × orientation amoureuse : célibataire, hétérosexuel (plus précisément : tômasexuel) × situation sentimentale : c'est difficile à dire × célébrité : Jeon Jungkook | BTS

tell us

about idoling ?
Dis nous ce que tu penses des idoles et des agences ! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed rhoncus lorem justo, nec dictum dolor sagittis ac. Aliquam rhoncus eu urna sed consequat. Sed non nulla id diam porta semper vitae eu nisl. Proin mattis nibh quis augue pulvinar, eget pellentesque erat gravida. Mauris ut ornare enim. Donec vulputate libero nec laoreet viverra. Cras sit amet nisi et lorem semper volutpat quis nec turpis. Donec nec dapibus ligula. Vivamus maximus, sem vel efficitur porttitor, mauris nunc sagittis nibh, at ultricies risus elit nec magna.
about you ?
Un tout pleins d'anecdotes : Tômaddict ∴ Il était calme, sage, sérieux, avant que ses parents ne divorcent et que Mr Abe et son fils n'entrent dans sa vie ∴ Ses parents de sont séparés d'un commun accord du jour au lendemain, alors que rien ne montrait qu'ils ne s'entendaient plus ∴ Il est jaloux de Tôma, que sa mère aime énormément ∴ Il pense que sa mère l'aime beaucoup moins qu'avant depuis qu'elle connait Tôma ∴ Il est très tactile et très proche de ses parents - ou du moins, était ∴ Il n'arrive pas à se faire à l'idée de former une famille recomposée parfaite, il ne veut pas faire d'effort pour que ça soit le cas ∴ Après avoir rencontré les Abe, il est devenu distant, et beaucoup plus froid, envoyant souvent bouler les gens ∴ Il est sujet à des crises de panique ∴ Il devient agressif quand on l'emmerde trop ∴ Kô fait de la boxe pour se défouler et apprendre à se défendre (mais surtout se défouler) ∴ Il lui arrive de mentir pour garder secret des situations irresponsables et ne pas inquiéter sa mère ∴ Il est plutôt très sportif ∴ Il sort beaucoup avec les sempais de son lycée, maintenant à l'Université pour certains ∴ Même s'il est beaucoup moins investi dans son travail qu'avant, il réussi toujours à avoir de bonnes notes et à être sérieux en cours ∴ Il lui arrive, parfois, de se défouler sur des gens qui l'emmerde trop ∴ Il aime les filles, ne s'est jamais intéressé aux garçons ∴ Il ne fait toujours que draguer, n'échangeant que de simples baisers, il ne va jamais plus loin ∴ Il ne pense pas avoir assez d'assurance pour avoir une relation sérieuse un jour ou pour tout simplement aller plus loin dans une relation ∴ Être amoureux, il sait que c'est chiant et que ça fait mal ∴ Des amis du lycée, avec qui il passe plusieurs après-midis, lui ont appris comment danser le hip-hop ∴ Ce n'est pas une passion, mais il aime bien danser ∴ Il pourrait ingurgiter des tonnes et des tonnes de bonbons sans s'arrêter ∴ Il n'a jamais eu de caries et à peur d'en avoir ∴ Il fait, malgré tous les bonbons qu'il mange, attention à son poids et à son visuel ∴ Il a la phobie des éclairs et du tonnerre ∴ Il aime beaucoup jouer aux jeux vidéos, lire des mangas, sortir, comme un adolescent de son âge ∴ Il se dispute souvent à avec Tôma pour savoir qui des deux aura le dernier paquet de bonbons, ou à qui est le tour pour jouer ∴ Un réveil ne peut pas le réveiller, il faut que ce soit quelqu'un ∴ Il boit beaucoup de thé à la menthe (♥️) ∴ À chaque fois qu'il monte en voiture, il s'endort presque automatiquement ∴ Beaucoup de ses vêtements ont été dessiné par sa mère et sont uniques ∴ Il aime beaucoup écouter de la musique ∴ Il pourrait écouter Tôma chanter pendant des heures tellement il apprécie sa voix - mais ne lui dira jamais ∴ son père lui a transmis sa passion, Kô aime énormément prendre des photos ∴ Ils possèdent de nombreux albums (photos) qu'il chérit, et particulièrement celui qu'il cache sous son oreiller qui contient ses plus belles photos ∴ Il aime beaucoup cuisiner et s'occupe assez souvent du repas quand personne n'est encore rentré.
what about your life ?
Histoire :

Tokyo, 1er décembre 1998, Kô naissait.

Un père photographe et une mère styliste, du même âge, mariés pour leurs 22 ans, et qui avaient accueillis Kô pour leur 23ème anniversaire. Des parents qui s'aimaient, qui le choyaient. Il n'a jamais cessé d'être très proche d'eux. Kô, c'était un  enfant calme, à l'écoute, qui travaillait bien, un petit ange qui passait du temps avec ses parents, beaucoup de temps avec eux, auquel on avait strictement rien à reprocher. Kô avait toujours été très tactile aussi, et avait toujours eu besoin d'amour. Il vivait sur son petit nuage de bonheur, ne manquait de rien, si ce n'est peut-être d'un petit frère ou d'une petit soeur qu'il ne verra jamais ?

Mais on ne choisit pas sa famille et Kô s'en est bien rendu compte. Ses parents s’étaient séparés d'un commun accord à ses 14 ans pour reconstruire chacun leur vie avec un nouveau compagnon, une nouvelle compagne s’ils trouvaient. Sa famille avait éclaté en mille morceaux, et voilà qu'il devait en subir les aléas. C'était difficile à vivre, c'est vrai, cette impression de dire adieu à ce bonheur familial dans lequel il baignait depuis sa naissance. Il n'avait rien vu venir, strictement rien. Il avait su éviter les conflits conjugaux, les engueulades à tout bout de champs, mais était-ce vraiment mieux ? Non. Parce qu'il l'avait appris du jour au lendemain. Et ça faisait mal, très mal. Il fallait cependant savoir faire avec, alors il faisait de son mieux, ne bronchait pas quand il passait une semaine chez l'un, une semaine chez l'autre.

Il avait beau faire tous les efforts possibles, il n'y arrivait pas, il ne supportait pas d'être trimbalé de la sorte, mais il avait trouvé un certain équilibre. Alors pourquoi. Pourquoi Avait-il fallut qu'on le brise. Le moment où sa mère trouva un nouveau copain, il s'en rappellera toute sa vie. Ce fut le second bouleversement de sa vie, à ses 15 ans, qui ravivait la blessure de la séparation de ses parents. Mais le pire, ce fut que ce copain avait une garçon aussi, dont il avait la garde. Il avait son âge, et il aurait pu l'apprécier si sa mère ne s'était pas autant amourachée de lui. Il savait pertinemment qu'elle avait toujours voulu d'un deuxième garçon, et ce dernier commençait à prendre un peu trop de place à son goût. « Dis, tu crois que ça va lui plaire ? » - « Il aime le bleu non ? Je devrais peut-être le lui offrir ! » - « Il est tellement mignon, tu ne trouves pas ? » - « Ah, qu'est ce que j'aurai aimé avoir un deuxième garçon. » Oui. Il s'en était très bien rendu compte de ça.

Pourtant, il savait qu'il existait une petite possibilité de recréer une atmosphère chaleureuse dans une famille recomposée, encore aurait-il fallut qu'il y mette du sien, ce qui était inimaginable. Quand il était chez eux, parce que oui, il ne se sentait plus chez lui, il devenait froid, distant. Les mots agréables, dès qu'il passait le pas de la porte, il les oubliait, curieusement. Des mots simples, comme « bonjour », « s'il te plaît », « merci ». Des mots  plus difficiles comme : « Pardon » , « J’ai eu tort ». Ou encore plus secrets, comme les « je t'aime » qu'il n'avait plus prononcé depuis très longtemps envers sa mère, ni à personne d'autre d'ailleurs. Et encore, le père était sympa, Abe Ikku qu’il s’appelait ! Il était bienveillant envers Kô, qui ne voyait absolument rien, trop occupé à détester l'autre jeune homme qu'il avait ramené avec lui. C'était pas de sa faute si il considérait ce gars comme un intrus.

Mais cette attitude commençait à déteindre sur le Kô de tous les jours, avec ses amis, les autres adultes. Cette histoire l'avait complètement changé, et il n'aimait pas la personne qu'il devenait. Il ne l'aimait pas du tout. A son entrée au lycée, il était tout autre, avait gardé ses anciens amis, mais c'était fait de nouvelles fréquentations, et pas des plus sérieuses. Il avait besoin de prendre ses distances avec ses parents, que ce soit avec sa mère, son copain, ou bien son père qui semblait ne rien comprendre à ce qu'il lui endurait. Il en avait besoin pour s'affirmer, pour trouver son identité. A son entrée au lycée, Kô ne fut jamais mit de côté, et se faisait même souvent remarquer. On ne va pas se mentir, il était plutôt mignon, avait de bons résultats, était sportif. Que demander de plus pour une fille ? Et les regards s'étaient tournés vers lui. Il n'avait pas échappé à ses sempais du bahut. C'était ça, ses mauvaises fréquentations. Avec eux, en dehors des cours, les plus faibles devenaient le punching-ball sur lequel Kô exerçait sa force et son envie de contestation. Et c'était seulement comme ça, en désobéissant aux règles qu'il avait su si bien suivre avant, qu'il se sentait mieux, soulagé quelque part. Puis, ça lui permettait surtout d'éviter de prendre le copain de sa mère ou encore Tôma, son fils, comme cible - qui étaient pourtant idéales, et qui risquaient fort d'encaisser des coups particulièrement rudes, que ce soit par les mots ou par les actes, remplis de toute sa frustration.

Il avait ensuite fallut qu’à ses 16 ans son propre père décide de faire le tour du monde. Une idée qui lui était venu, comme ça, du jour au lendemain, alors que c’était soirée pizza devant la télé. Il ne lui était même pas venu en tête d’emmener son fils, qui avait dès lors été envoyé chez sa mère. Elle avait donc fini par l'avoir sous sa garde 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 12 mois sur 12. Kô avait beau aimer sa mère du plus profond de son être, il ne se sentait pas bien. Sans son père près de lui, bien que ce dernier ne comprenne pas tout quand il lui parlait, il se sentait seul. Très seul. Et s'il rejetait aussi Mr Abe, c'est parce qu'il ne voulait pas qu'on remplace son père. Jamais. Et comme on dit, jamais deux sans trois. Après le bouleversement du divorce de ses parents, la présentation du copain de sa mère et de Toma, il allait devoir emménager avec eux. Une maison, pour eux quatre. Certes, il voulait le bonheur de ses parents par dessus tout, et encore une fois, il avait essayé de dire que ça ne le dérangeait pas quand sa mère lui en avait parlé. Mais avait-il seulement le choix ?  Il aurait énormément aimé accompagner son père, et il aurait pu au final. Il avait 16 ans, et le choix d'être avec sa mère ou son père, mais il n'aurait pas supporter d'être si longtemps sans une présence maternelle à ses côtés. Aussi on lui avait fait partager sa chambre avec Tôma, comme si ce n’était déjà pas assez de l’avoir dans sa classe - car oui, ils étaient dans la même classe, et de vivre sous le même toit que lui. Quelle tristesse, sérieusement.

Même si son père se trouvait à l’autre bout du monde, Kô recevait souvent des lettres, accompagnées de photos, envoyées par son père. Ça lui donnait envie de voir le  monde, et ça le réchauffait aussi d'un certain côté. Si son père n'était pas la, il ne manquait pas de montrer une certaine présence près de Kô, au travers de ses lettres quotidiennes.

Le jeune japonais était en terminale maintenant, et s'il travaillait de moins en moins, trop occupé à sortir, faire toutes autres choses, ses résultats restaient bons, et ses professeurs étaient près à le conseiller à de grandes universités. Et ça, ça faisait peur. Oui. Il ne savait absolument pas quoi faire plus tard. Il n'y avait jamais pensé sérieusement, et quand la case d'orientation de sa fiche de renseignements restait vierge, il angoissait. Kô avait l'impression d'être le seul à ne pas avoir d'idée. Rien ne l'intéressait vraiment, il n'avait envie de rien faire dans sa vie. A l'inverse de Toma qu'il enviait aussi pour cela.


Caractère :

Il y réfléchissait, tentait d'y remédier, mais l'agressivité dont il faisait preuve était sa réponse spontanée à ces difficultés qu'il avait du mal à supporter. Mais, c'était aussi sa manière de les éviter, sans qu'il ne s'en rende vraiment compte. D'ailleurs, il s'était mit à la boxe - faute de toujours trouver des souffres douleurs à l'extérieur du bahut - et c'était un moment qu'il appréciait. Non seulement ce sport lui permettait d'apprendre à se défendre, mais c'était aussi un bon moyen de se défouler, histoire de rentrer plus calme à la maison.

L'amour, faut-il vraiment en parler ? Kô a perdu fois en l'amour quand il a commencé à croire qu'il avait perdu celui de sa mère, qui s'était trop attachée à Tôma. Alors oui, parfois, souvent même, Kô s'amusait. Il draguait, parfois plusieurs filles en même temps, les invitait a sortir quand il s'ennuyait, mais il n'est jamais allé plus loin que de simples échanges de baisers. Avait-il seulement assez d'assurance pour pouvoir un jour avoir une relation durable ? Il ne voulait pas. Être amoureux, c'est chiant, et à ce qu'il paraît, ça fait mal. Et Kô souffrait déjà assez bien comme ça, pas besoin d'en rajouter une couche.

Ce que Kô tentait de cacher aux yeux de tous, c'était bien le fait qu'il était sujet à des crises d'angoisse. Et ce depuis la séparation de ses parents. Un effet secondaire, qui sait. Le sentiment de ne plus se sentir aimé ? De ne plus trouver sa place nulle part ? Ces bouffées d'angoisse, ces petites crises, plus ou moins courtes, plus ou moins aiguës, qui lui serraient le coeur et lui nouaient le ventre, Kô n'en avait parlé à personne. Une fois, il avait même fait un malaise dans la rue, et une jeune femme avait bien gentiment pris soin de lui. Mais sa fierté en avait pris un petit coup.

Kô, c'est aussi quelqu'un de jaloux, de très jaloux. Il s'en est rendu compte - ou bien était-ce à ce moment là qu'il l'était devenu ? - quand Tôma avait fait son apparition dans sa vie.

Pourquoi mentir alors que ce serait si simple de dire la vérité ... Disons que c'est pas vraiment son genre de raconter des bobards, lui qui dit si souvent haut et fort ce qu'il pense. Et quand il ne le fait pas, il s'arrange toujours pour éviter toute conversation. Ou bien, quand ça ne marche pas, c'est vrai, il ment. Mais seulement pour préserver un acte irresponsable secret, ou pour ne pas inquiéter sa mère - pour qu'on le laisse tranquille.

Le jeune Orihara aime la musique. Il ne saurait dire quelle est sa passion, et ne pense en avoir aucune soit disant passant. Mais peut-être que c'est, avec la photographie, ce qui s'en rapproche le plus ? Puis, la musique, ça permet d'être dans son monde. Comme ça, quand il a son casque sur les oreilles, il n'embête personne, et personne ne l'embête en retour. Et s'il y a bien un moment où il se permet de l'enlever, c'est quand Tôma chante. Oh.. Il ne l'avouera jamais ça. Puis, ça ne se voit pas vraiment, il ne fait qu'éteindre sa musique, son casque toujours sur les oreilles pour faire "genre", et il l'écoute. Chose qu'il pourrait faire pendant des heures tant il apprécie sa voix.

Après, c'était un adolescent comme les autres, il aimait jouer, lire des mangas, sortir, faire du sport. Mais, ce qu'il préférait, c'était manger des bonbons. Il pourrait en manger des tonnes et des tonnes, mais malheureusement, s'il devait un jour s'arrêter de faire du sport, cette quantité importante de sucre diminuerai à vu d'oeil, le garçon portant une trop grande importance à son visuel, et particulièrement son poids. Ou sinon, il adorait jouer aux jeux vidéos. Nombreuses étaient d'ailleurs les fois où Tôma et lui se chamaillaient pour savoir à qui finirait le dernier paquet de bonbon, ou encore qui devrait jouer. Puis, comme son père, Kô aime prendre des photos. Ils ne comptent plus le nombre de photo qu'il a pu prendre dans sa vie, et garde d'ailleurs, très très bien caché, ses albums photos contenant celles qu'il a pu prendre tout au long de sa vie, avec sa mère, avec son père, tout seul. Et celui contenant les plus belles qu'il a pu prendre, caché sous son oreiller /pan/.

Au lycée, Kô a rencontré un groupe d'amis avec lesquels ils passent plusieurs après-midi. Lui qui ne dansait pas avant, a appris avec eux. Et c'est maintenant avec un certain plaisir qu'il se permet de danser en leur compagnie, principalement du hip-hop. Certes, il n'était pas très bon, mais il a su s'améliorer, faire des efforts, et continue toujours quand il en a le temps. Ce sont les seuls à savoir qu'il danse, il n'en parle généralement à personne. Même sa mère ne sait pas qu'il s'intéresse à cela.
from the other side
Qui es-tu ? Oui toi derrière ton écran ! C'est quoi ton pseudo, tu viens de quel pays ? Tu as quel âge ? On te demande pas ta carte d'identité mais juste quelques petites infos histoire de savoir à qui on a à faire :D



i can't resist
these feelings will give rise at my loss


Revenir en haut Aller en bas
avatar
curriculum vitae :
❥ TotoKô × 18 y.o
♤ 12.08.1998 ♤ japanese boy ♤ Kôaddict ♤ student ♤ run run run...



Anecdotes :
♤ change de couleur de cheveux comme de chemises ♤ accro aux bonbons, surtout aux sucettes ♤ déteste les bananes ♤ passe son temps à manger des donuts ♤ ne prend pas un gramme ♤ fredonne dès qu'il a une chanson en tête ♤ rêve de retourner aux USA ♤ kôaddict ♤ timide ♤ a du mal à approcher les filles ♤ team sans maman ♤ joue de la guitare ♤ aimerait avoir un singe en animal de compagnie ♤ adore les jeux vidéos ♤ collectionne les peluches, les lunettes de soleil et les bonnets ♤ possède un petit chien, un loulou de poméranie, qu'il a nommé Michi ♤ souhaite devenir journaliste ♤ a encore du mal à oublier ce qu'il a vécu à cause de ses deux premières belle mères ♤



♤ son papa est son héros ♤ ne sait pas nager ♤ propriété de Kô ♤ donne autant d'amour qu'il en reçoit ♤ d'un naturel plutôt calme ♤ prend des cours de boxe pour apprendre à se défendre ♤ partage sa chambre avec Kô ♤ est aussi dans la même classe que Kô ♤ ne sait pas draguer ♤ sa couleur préférée est le bleu ♤ fan de musique et de la culture américaine ♤ pourrait passer sa vie à regarder la télé ♤ sort à l'occasion, mais déteste le faire seul ♤ donne des noms pourris à ses contacts sur son téléphone ♤ doué dans les matières littéraires, il fait de son mieux dans les matières scientifiques ♤ n'arrive pas à s'endormir seul, il a besoin d'une présence avec lui ♤ fan de Jason Derulo, ewai ♤ ne peut pas vivre sans câlins ♤



♤ n'a pas assez confiance en lui ♤ a peur de ne pas avoir le niveau pour passer une audition dans une agence ♤ a peur des mouches ♤ très doué en anglais, à force d'écouter de la musique américaine ♤ ne dort jamais sans Michi ♤ se réveille toujours avant que son alarme ne sonne ♤ cache un cahier ou il s'entraîne à écrire des paroles de chanson ♤ dort avec une veilleuse ♤ porte des lunettes de repos ♤ accro au thé glâcé ♤ rêve au fond de lui d'une famille parfaite ♤ passe ses week end dans des parcs à jouer de la guitare et chanter avec ses amis ♤ ne peut pas se passer de son ordi et sa ds ♤ fan de Pokémon ♤ assume sans complexe sa bisexualité ♤ aimerait être plus ouvert aux autres et fait tout pour changer ça ♤



ONE LOVE.



pascliquay

[J'aime faire des bisous comme ça, mais que à Kô ♥️]

pascliquay2eédition:y:

Liens :
, c'est l'homme de ma vie, le seul et l'unique. Mon Amour à moi et rien qu'à moi On touche, je bouffe !


La perfection n'a qu'un nom. Orihara Kô. ♥️


Thomas, c'est mon meilleur ami ! A deux on forme le gang des Thômates, on fait des duo guitare / violon qui déboitent et on fait les fifous ensemble » Saeko, c'est ma cousine de coeur ! Même si c'était pas évident au début, je l'aime beaucoup ! » Rena, c'est celle avec qui j'ai travaillé pendant mon stage chez New Colors. Au début j'avais peur, mais maintenant, ça va mieux. » J'ai rencontré Ai pendant mon stage à la Rainbow, bizarrement elle me fait pas trop peur, elle est même devenue une super confidente ! » u.c

réseaux sociaux : ma viemes keupins
smsinsta
Suivis RPs : (9/9) • KôMa#1HareumKôMa#3Rena#1KôMa#4TakeoAiSaekoThomas
Kôma's life
à venir • none
RPs Terminés:
 


Voir le profil de l'utilisateur
Abe Tôma
agency stagiaire
Mer 18 Oct - 10:59
MON BEBE DE MOI


love is a joke ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
curriculum vitae :


남나단
14.02.1994 Séoul 23 ans

Nouvellement Junior à la Rainbow Entertainment section mannequinat

Au Japon depuis 2015 et serveur au Starbucks en attendant de percer comme mannequin

#TeamSansPapa
#TeamNT

Anecdotes :
Distributeur officiel de sourire × Rêveur × Bisexuel × A déjà fais du mannequinat en Corée, il souhaite continuer au Japon × Ne se considère pas comme ultra beau, mais prend soin de lui pour sa carrière × Autant attiré par les filles que par les garçons il assume sa bisexualité sans problème × Tombe un peu trop vite amoureux et fini souvent par souffrir × Ne montre jamais quand ça va pas, il garde toujours son sourire × Serveur au Starbucks depuis son arrivé au Japon ×


Liens :
친구
F R I E N D S

Parce qu'il a adopté un poney nommé Kei à son arrivé à Tokyo et que maintenant c'est son meilleur ami

A connu Reira en Corée, ils ont bossés ensemble sur une campagne de pub quand ils étaient ados, ils se retrouvent à l'agence | | Avec Rina ils sont entrés à l'agence presque en même temps et ils ont décidé de se soutenir mutuellement | |



L O V E
연애

Team NT ♥️ Parce qu'aujourd'hui il n'y a plus que lui qui compte ♥️


Parce qu'il est à la fois son coloc, son poto, son confident, son chéri, celui qui lui donne le sourire le matin ♥️
Terry




H Y U N G

Jae Min est un formateur à l'agence, il a partagé sa chambre avec Nathan lors d'un week-end organisé par l'agence, Nathan l'a alors vaguement reconnu et maintenant il se tourne vers lui en cas de questions ||
réseaux sociaux :
Stay
C O N N E C T E D

Mon Histoire Mes Liens

SMS × SongYou × Insta

Suivis RPs : NT le début

RPs Terminés:
 


Voir le profil de l'utilisateur
Nam Nathan
junior
Mer 18 Oct - 12:20
le retour du lémurien !!! (oui tu resteras Bastien le lémurien pour moi ♥️ ) re bienviendu !


« #TeamNT »
I never though I would find someone like you, feels like a dream and every morning I am scared to wake up and not see you again … Hope you will stay with me forever ...
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
avatar
curriculum vitae :

Est née à Paris et a passé toute sa vie là-bas avant de déménager au Japon, terre de ses ancêtres ❄️ Elle est bilingue français, japonais, a de fortes bases en Anglais et quelques notion de coréen ❄️ Elle est douce mais a quand même son caractère et ne se fera pas marcher sur les pieds ❄️ N'aime pas son faux fiancé mais bon, du coup elle le voit comme son esclave ❄️ Ils vivent avec Ibi une panthère des neiges domestique… C'est pas bizarre ! ❄️ Certains pensent qu'elle n'est pas seule dans sa tête et c'est peut-être pas si faux que ça ❄️ Styliste à la Rainbow.

Anecdotes : Elle aime les Maki :



Et la barbe à papa !


Mais n'aime pas son colocataire

Liens :
ou plus communément appelé P'tit Kôkoro par Mina est son neveu. C'est le fils de son frère et elle l'aime énormément !
Erika est sa meilleure amie, son évidence !
Jun c'est son colocataire et faux fiancé qu'elle n'apprécie pas duuuu touuuut. La seule chose qu'elle apprécie chez lui c'est Ibi, sa panthère des neiges.
réseaux sociaux : ma présentation ❄️ mes liens ❄️ Insta [url=#][/url]
Suivis RPs : A venir

Voir le profil de l'utilisateur
Ishikawa Mina
agency styliste
Jeu 19 Oct - 23:22
C'est mon neveu préféré ça


Il en faut peut pour être heureux
N'EST-CE PAS BALOO ?
-byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
curriculum vitae :
박아름
Park Ha Reum
Manager débutante au Japon - Expatriée coréenne - A des difficultés avec son travail - Accro aux réseaux sociaux - Pauvre depuis sa naissance - 21 ans

Anecdotes :
Elle a le mal du pays ○ Elle vient de Busan ○ Elle parait froide pour les personnes ne la connaissant pas ○ Elle adorerait partir en voyage en Corée ○ Elle aime parfois écouter la musique produite par des idoles ○ Elle a parfois des difficultés avec la langue japonaise ○ Elle adore écouter les vielles musiques coréenne des années 90 et 2000 ○ Elles est adorable avec les personnes qu'elle apprécie ○ Elle aime le rap et le Hiphop.


Liens : Ha Reum connait plein du monde ...


Reira est une trainee au sein de la rainbow. Ha Reum a fini un jour par rencontrer la légende qu'est Reira. Les deux n'ont pas vraiment le même sens de l'humour. Depuis Reira cherche à 'décoincer' la manager et cette dernière essaye au mieux de l'éduquer, au pire de l'éviter.


Ha Reum a rencontré Jun dans la rue. Ils ont eu un petit accident tout les deux et comme Jun fuyait Mina, il s'en est servi comme prétexte pour inviter la blonde à manger et avoir ainsi une excuse. Ha Reum est une des rares personne dans ce monde à apprécier Jun.


Rena est muette et ne peut communiquer que par écrit. Ha Reum est toujours un peu mal à l'aise à l'écrit et préfère utiliser oral. C'était sûr qu'il allait y avoir un problème entre ses deux.


Mina est une collègue styliste au sein de la Rainbow. Elles se sont rencontré au sein de l'agence après qu'une trainee ait fait tombé la styliste. Toutes les deux sont ensuite partit boire un verre pour souffler un peu du travail.


L'incroyable et magnifique Cho Hee est sa colocataire. Elle est même plus car Cho Hee est Super'Coloc ! Le morale dans les baskets ? Cho Hee est là ! Un plat qui a cramé ? Cho Hee est là ! Ha Reum aimerait pouvoir plus l'aider, afin de lui rendre l'ascenseur.


Arai Saeko travaille à la Rainbow comme professeur de piano. Ha Reum et elle se croisent parfois.


Ha Reum a rencontré Nanase Glenn alors qu'il faisait un malaise en ville.


Sugihara Renji est un collègue manager (et le seul).

Ha Reum connait aussi des personnes avec qui elle n'a pas eu le temps de suffisamment parler ...

Abe Tôma - Un adolescent à qui elle a payé à manger
Konomi Yuichi - Une star qu'elle a essayé de conseiller à la SRF'16 (et elle s'est un peu planté/humilié)
Park Jae Min - Son cousin mais elle n'a pas de nouvelle de lui
Tamaki Hiroshi - Ha Reum est fan de cet acteur
réseaux sociaux :
Vous voulez la suivre ? Pas de problème !
smstwitter instagram contactprésentation ○ nouvelle présentation
Suivis RPs : (5/5) ENFIN A JOUR ! OUUUUI~!
Glenn (A jour) ○ libre (à jour) ○ Mina (à corriger) ○ Cho Hee (à corriger) ○ Renji (A jour)

Voir le profil de l'utilisateur
Park Ha Reum
agency manager
Ven 20 Oct - 18:51
KO~
Mon ... adolescent paumé préféré ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Orihara Kô - Ayo Ladies & Gentlemen 2.0
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Benjamin Stanford - "Ladies aaaaand gentlemen ! ... I'm gonna eat you ~ ♫ !"
» Izaya Orihara - Underground - [Indéfini]
» Braquage entre gentlemen [Pv Haron][Terminé]
» LA LIGUE DES GENTLEMEN EXTRAORDINAIRES
» Sécurité pour les femmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rainbow Entertainment :: Douane :: Introduction-
Sauter vers: