AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Douane :: Introduction :: Bienvenue Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(abe tôma) love me love me

avatar
curriculum vitae :
❥ TotoKô × 18 y.o
♤ 12.08.1998 ♤ japanese boy ♤ Kôaddict ♤ student ♤ run run run...



Anecdotes :
♤ change de couleur de cheveux comme de chemises ♤ accro aux bonbons, surtout aux sucettes ♤ déteste les bananes ♤ passe son temps à manger des donuts ♤ ne prend pas un gramme ♤ fredonne dès qu'il a une chanson en tête ♤ rêve de retourner aux USA ♤ kôaddict ♤ timide ♤ a du mal à approcher les filles ♤ team sans maman ♤ joue de la guitare ♤ aimerait avoir un singe en animal de compagnie ♤ adore les jeux vidéos ♤ collectionne les peluches, les lunettes de soleil et les bonnets ♤ possède un petit chien, un loulou de poméranie, qu'il a nommé Michi ♤ souhaite devenir journaliste ♤ a encore du mal à oublier ce qu'il a vécu à cause de ses deux premières belle mères ♤



♤ son papa est son héros ♤ ne sait pas nager ♤ propriété de Kô ♤ donne autant d'amour qu'il en reçoit ♤ d'un naturel plutôt calme ♤ prend des cours de boxe pour apprendre à se défendre ♤ partage sa chambre avec Kô ♤ est aussi dans la même classe que Kô ♤ ne sait pas draguer ♤ sa couleur préférée est le bleu ♤ fan de musique et de la culture américaine ♤ pourrait passer sa vie à regarder la télé ♤ sort à l'occasion, mais déteste le faire seul ♤ donne des noms pourris à ses contacts sur son téléphone ♤ doué dans les matières littéraires, il fait de son mieux dans les matières scientifiques ♤ n'arrive pas à s'endormir seul, il a besoin d'une présence avec lui ♤ fan de Jason Derulo, ewai ♤ ne peut pas vivre sans câlins ♤



♤ n'a pas assez confiance en lui ♤ a peur de ne pas avoir le niveau pour passer une audition dans une agence ♤ a peur des mouches ♤ très doué en anglais, à force d'écouter de la musique américaine ♤ ne dort jamais sans Michi ♤ se réveille toujours avant que son alarme ne sonne ♤ cache un cahier ou il s'entraîne à écrire des paroles de chanson ♤ dort avec une veilleuse ♤ porte des lunettes de repos ♤ accro au thé glâcé ♤ rêve au fond de lui d'une famille parfaite ♤ passe ses week end dans des parcs à jouer de la guitare et chanter avec ses amis ♤ ne peut pas se passer de son ordi et sa ds ♤ fan de Pokémon ♤ assume sans complexe sa bisexualité ♤ aimerait être plus ouvert aux autres et fait tout pour changer ça ♤



ONE LOVE.



pascliquay

[J'aime faire des bisous comme ça, mais que à Kô ♥️]

pascliquay2eédition:y:

Liens :
, c'est l'homme de ma vie, le seul et l'unique. Mon Amour à moi et rien qu'à moi On touche, je bouffe !


La perfection n'a qu'un nom. Orihara Kô. ♥️


Thomas, c'est mon meilleur ami ! A deux on forme le gang des Thômates, on fait des duo guitare / violon qui déboitent et on fait les fifous ensemble » Saeko, c'est ma cousine de coeur ! Même si c'était pas évident au début, je l'aime beaucoup ! » Rena, c'est celle avec qui j'ai travaillé pendant mon stage chez New Colors. Au début j'avais peur, mais maintenant, ça va mieux. » J'ai rencontré Ai pendant mon stage à la Rainbow, bizarrement elle me fait pas trop peur, elle est même devenue une super confidente ! » u.c

réseaux sociaux : ma viemes keupins
smsinsta
Suivis RPs : (9/9) • KôMa#1HareumKôMa#3Rena#1KôMa#4TakeoAiSaekoThomas
Kôma's life
à venir • none
RPs Terminés:
 


Voir le profil de l'utilisateur
Abe Tôma
agency stagiaire
Sam 23 Sep - 17:12
Abe Tôma

surnom(s) : tôtô × date de naissance : 12.08.1998 × lieu de naissance : tokyo, japan × nationalité : nipponne × job ou études : étudiant et stagiaire en journalisme × orientation amoureuse : kôaddict × situation sentimentale : propriété de kô × célébrité : kim tae hyun

tell us

about idoling ?
la musique, une passion réellement apparue alors qu'il avait treize ans. des cours de guitare, de chant, tôma baigne dans cet univers depuis de longues années. et il rêve de pouvoir faire partager sa musique, de faire vibrer les gens comme lui lorsqu'il écoute ses morceaux préférés. mais il n'en a pas le courage, pas encore. bien trop frèle, bien trop intimidant, il ne sait pas s'il a la force nécessaire de parcourir le chemin long et sinueux jusqu'à la gloire.
about you ?
change de couleur de cheveux comme de chemises ♤ accro aux bonbons, surtout aux sucettes ♤ déteste les bananes ♤ passe son temps à manger des donuts ♤ ne prend pas un gramme ♤ fredonne dès qu'il a une chanson en tête ♤ rêve de retourner aux USA ♤ kôaddict ♤ timide ♤ a du mal à approcher les filles ♤ team sans maman ♤ joue de la guitare ♤ aimerait avoir un singe en animal de compagnie ♤ adore les jeux vidéos ♤ collectionne les peluches, les lunettes de soleil et les bonnets ♤ possède un petit chien, un loulou de poméranie, qu'il a nommé Michi ♤ souhaite devenir journaliste ♤ a encore du mal à oublier ce qu'il a vécu à cause de ses deux premières belle mères ♤ son papa est son héros ♤ ne sait pas nager ♤ propriété de Kô ♤ donne autant d'amour qu'il en reçoit ♤ d'un naturel plutôt calme ♤ prend des cours de boxe pour apprendre à se défendre ♤ partage sa chambre avec Kô ♤ est aussi dans la même classe que Kô ♤ ne sait pas draguer ♤ sa couleur préférée est le bleu ♤ fan de musique et de la culture américaine ♤ pourrait passer sa vie à regarder la télé ♤ sort à l'occasion, mais déteste le faire seul ♤ donne des noms pourris à ses contacts sur son téléphone ♤ doué dans les matières littéraires, il fait de son mieux dans les matières scientifiques ♤ n'arrive pas à s'endormir seul, il a besoin d'une présence avec lui ♤ fan de Jason Derulo, ewai ♤ ne peut pas vivre sans câlins ♤ n'a pas assez confiance en lui ♤ a peur de ne pas avoir le niveau pour passer une audition dans une agence ♤ a peur des mouches ♤ très doué en anglais, à force d'écouter de la musique américaine ♤ ne dort jamais sans Michi ♤ se réveille toujours avant que son alarme ne sonne ♤ cache un cahier ou il s'entraîne à écrire des paroles de chanson ♤ dort avec une veilleuse ♤ porte des lunettes de repos ♤ accro au thé glâcé ♤ rêve au fond de lui d'une famille parfaite ♤ passe ses week end dans des parcs à jouer de la guitare et chanter avec ses amis ♤ ne peut pas se passer de son ordi et sa ds ♤ fan de Pokémon ♤ assume sans complexe sa bisexualité ♤ aimerait être plus ouvert aux autres et fait tout pour changer ça ♤
what about your life ?

« Je n'voulais pas de cet enfant ! T'as tout fait pour qu'on le garde, mais moi, je peux pas, je veux pas d'une vie comme ça ! »

Un claquement de porte, puis un long silence. Assourdissant. Tôma, à peine agé de 4 ans, venait de perdre sa mère, celle qui lui a donné la vie. Plus tard, il n'en gardera que quelques souvenirs, flous, mais cette journée restera malgré tout ancrée en lui.

Pour mieux comprendre ce qu'il s'est réellement passé, il faut remonter un peu plus dans le temps. Les parents de Tôma s'étaient rencontrés jeunes, trop jeunes. Grandissant ensemble depuis leur plus tendre enfance, c'était tout naturellement qu'à leur adolescence, ils ont finis ensemble, se baladant main dans la main, s'aimant de la plus simple des façons. C'était un couple apprécié de tous, que certains même enviaient tant le bonheur se lisait sur leur visage.
Jusqu'au jour ou la demoiselle tomba enceinte. Une grossesse non preparée, non voulue pour la jeune femme, contrairement à ce jeune homme, fier d'apprendre qu'il allait avoir un fils. Les premières années de Tôma se passaient tant bien que mal. Son père le couvrait déjà d'amour alors que sa mère... Elle ne faisait pas vraiment attention à lui. Bien évidement, elle s'occupait de lui quand le père de famille était absent, mais ça s'arrêtait là. Jusqu'au jour ou ça a été trop pour la jeune femme, et qu'elle ne décide de partir, les laissant livrés à eux mêmes.

Tout aurait pu s'arrêter là, le père aurait très bien pu élever son fils seul, comme c'était déjà un peu le cas. Mais il fallut que, peu de temps après ce départ, le jeune homme ne rencontre une jeune femme. Très vite, elle s'installa dans l'appartement du jeune père, Ikku, et de Tôma. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Même si tout semblait se passer pour le mieux dans cette famille recomposée, ce n'était pas tout à fait ça. La belle mère de Tôma, toujours à faire bonne figure devant le père, n'hésitait pas à descendre l'enfant en flèche dès qu'elle en avait l'occasion, à chaque fois ou elle se retrouvait seule en compagnie de Tôma. De simples mots pouvant blesser cruellement cet enfant qui ne demandait qu'à vivre comme tout autre petit garçon de son âge.
Les mois passant, rien n'allait en s'arrangeant. Le petit garçon se renferma rapidement sur lui même. Comment dire à son père ce qu'il vivait au quotidien à cause de cette femme ? Tôma, même s'il était encore jeune, voyait bien que son père était heureux avec elle, alors il ne voulait pas briser ça. Dans un sens, il avait peur de perdre cette maman de substitution, malgré ce qu'elle lui faisait vivre. Jusqu'au jour ou cette dernière osa pour la première fois lever la main sur lui. C'en était trop pour l'enfant. En larmes jusqu'au retour d'Ikku, le petit garçon se réfugia presque instinctivement dans les bras de son père, posant pour la première fois des mots sur ce qu'il vivait à cause d'elle. Son père, toujours très protecteur avec lui, quitta sur le champs la jeune femme, se retrouvant une nouvelle fois seul avec son fils, la prunelle de ses yeux. A ce moment là, Tôma développa une relation très fusionnelle avec son père.

Cela dura un temps, jusqu'à ce que le père de famille ne rencontre à nouveau une autre femme. Tôma avait peur de revivre les mêmes choses, pourtant il l'acceuilla avec joie, content de voir son père heureux et aimant. Au départ, tout se passait dans l'ensemble bien, Tôma s'ouvrait à nouveau un peu plus. Ce n'était pas une relation parfaite avec cette nouvelle femme, mais il était heureux de voir qu'elle n'était pas comme l'ancienne compagne de son père. Du moins, c'était ce qu'il croyait, mais ses mauvais souvenirs redevinrent rapidement sa réalité lorsqu'un jour, de retour à la maison avec une mauvaise note, cette dernière commença à etre violente verbalement avec lui. Une nouvelle fois, tout ça recommençait.

Ayant déjà brisé le premier couple de son père, cette fois ci, Tôma ne disait rien de tout ce qu'il pouvait subir avec cette nouvelle belle-mère, toujours dans l'ombre. Cette deuxième femme était plus froide encore, plus violente que la première. Mais le jeune garçon tenait bon du mieux qu'il pouvait, faisant bonne figure. Le bonheur de son papa passait bien avant le sien. Lui au moins, il ne l'avait pas abandonné. Muré dans son silence, Tôma faisait de son mieux pour continuer d'avancer. Il tentait d'avoir les meilleurs résultats possibles, se montrait exemplaire bien que tout cela ne suffisait pas aux yeux de cette femme tyran. Les coups, cette fois ci il les cotoyait au moindre faux pas, et lorsque son père lui posait des questions, Tôma se cachait derrière des excuses de gosse, faisant mine de se battre à l'école avec ses camarades. Bien que la vérité était bien différente. L'homme de famille ne voyait rien, Tôma faisait tout pour ça. Il ne pouvait pas se permettre de briser tous les couples de son père. C'était son héros après tout, il l'avait toujours couvert d'amour. Alors si c'était le prix à payer pour le voir aussi heureux, il préférait se taire.

Ce calvaire dura quelques années, extrèmement longues pour le garçon. Jusqu'à ce que le père ne décide par lui même de quitter cette femme. La raison de cette séparation resta inconnue aux yeux de Tôma, mais le jeune adolescent pu enfin retrouver un semblant de vie, se sentant soulagé d'un poid. Ce n'était pas parfait certes, mais il vivait du mieux possible, cachant cette souffrance autant qu'il pouvait, ces années l'ayant profondément marqué. Pendant trois ans, le père et le fils resterent ensemble, seuls dans leur appartement. Finalement, c'était ces moments là que préférait Tôma, lorsqu'il était avec le seul qui l'aimait, le seul qui était assez fort pour s'occuper de lui comme il se devait, celui qui ne l'avait jamais abandonné. Il ne lui en voulait pas pour ce qu'il avait vécu, au contraire. Tôma savait que son père ne pouvait voir ce qu'il se passait quand il n'était pas là. Alors il préférait garder ça secret. Voir son père heureux était tout ce qui lui importait.

Durant ces années seul avec son père, Tôma se découvrait. L'adolescence, une période assez spéciale d'ailleurs pour ce garçon. Il avait développé un vrai blocage avec les femmes, les filles en général. Il lui était impossible de leur adresser la parole, tout ça étant du à ce qu'il avait vécu à cause de ces deux belle mères. Même s'il tentait de travailler là dessus, un vrai malaise subsistait malgré ça. Ikku, toujours très protecteur et bienveillant envers son fils, remarquait à quel point Tôma pouvait être renfermé sur lui même parfois - bien qu'il n'en connaissait pas la raison. Il décida alors de l'amener en vacances, loin du pays, juste entre père et fils. C'est ainsi qu'à treize ans, Tôma découvrit pour la première fois les Etats-Unis et New York. Deux semaines ou le garçon était coupé de sa vie tokyoïte, des souffrances qu'il avait vécu. Des vacances avec son héros, le seul qui avait toujours été là pour lui. C'est d'ailleurs de cette façon que Tôma découvrit ses deux passions, la culture américaine, et la musique.
De retour dans sa ville natale, l'adolescent passait désormais tout son temps libre à en apprendre plus sur cette culture si différente, ce style musical qui l'attirait tant. Il ne pouvait plus se passer de sa playlist spéciale, s'amusant à chanter à tue tête lorsqu'il en avait l'occasion. Il se rendait compte d'ailleurs que dans ces moments là, il se sentait vraiment bien. Grâce à la musique, Tôma reprenait peu à peu goût à la vie, s'ouvrait un peu plus aux autres. Ces vacances offertes par son père lui avaient ouvert de nouvelles portes, il avait enfin trouvé le moyen d'extérioriser ce qu'il ressentait, et ça lui faisait du bien. Il passait d'ailleurs tout son temps à fredonner, dès qu'il en avait l'occasion. Une habitude qui ne le quittait plus.

Mais ce qui devait arriver arriva, le jeune homme toujours craintif à l'idée que son père trouve une nouvelle femme, du faire la rencontre de Tsuna, lorsqu'il avait 15 ans. Après trois années quasiment parfaites seul avec son père, Tôma se trouvait à nouveau obligé de le partager avec quelqu'un d'autre. Plus encore, la peur qu'elle ne soit une nouvelle tyran dans sa vie était ancrée en lui. La jeune femme s'installa rapidement chez eux, ne faisant qu'augmenter la peur de Tôma sur son devenir. Cette femme avait un fils, Kô, qui venait d'ailleurs chez eux une semaine sur deux. Ce fut grâce à la relation qu'elle entretenait avec son fils que Tôma lui fit rapidement confiance. En même temps, c'était la première fois qu'une femme était douce, attentionnée envers lui. Tout le contraire de ce qu'il avait vécu jusqu'alors. Même si c'était parfois étrange, Tôma, à ce moment précis, se mit à croire qu'il était possible de vivre une vie de famille comme celles qu'il voyait autour de lui. Alors, l'adolescent tenta rapidement de se rapprocher de Kô. Il avait découvert en Tsuna et Kô les personnes idéales pour créer une vraie famille. Bien qu'avec Kô, tout se passait bien différemment. Tôma sentait bien qu'il n'était pas vraiment heureux de le voir ici. Et il le comprit d'autant plus lorsque Kô, un an plus tard, vint s'installer définitivement avec eux. Ils emménagèrent dans une maison un peu plus grande, mais Tôma du malgré tout partager sa chambre avec lui, en plus d'être dans la même classe au lycée. Tout ça n'aidait pas l'adolescent à faire en sorte d'avoir la famille dont il rêvait tant, mais il essayait quand même, au risque de se faire envoyer bouler. Mais peut-être que c'était ça aussi, avoir un... frère ? Se disputer pour des bétises, à savoir aurait la console vidéo pour la soirée ou le dernier paquet de bonbons.

Les années passaient, et Tôma tentait malgré tout de tisser un lien avec Kô. Son espoir était plus vif, certainement grâce à l'attitude de Tsuna et Ikku envers eux. C'était pas parfait, mais il avait réussi à trouver un certain équilibre avec cette nouvelle famille. Au fond de lui, Tôma se sentait mieux. Il arrivait même à faire un peu plus confiance aux femmes, même si c'était pas gagné d'avance. Tôma sortait un peu plus, profitait avec ses amis. Quelques aventures, la plupart du temps avec des garçons, mais aussi parfois avec des filles, pimentaient un peu sa vie. Il continuait inlassablement de chanter, dansait même parfois à l'occasion. Tôma était désormais en dernière année au lycée, et même s'il restait un assez bon élève, ce qu'il voulait à présent, c'était de pouvoir espérer un jour vivre de la musique, ce qui lui avait tant apporté dans sa vie. Il savait que son père le soutiendrait quoi qu'il arrive, mais le jeune homme manquait encore cruellement de confiance en lui pour oser passer ne serait-ce qu'une audition. Qui sait, peut-être que ce jour viendra...
from the other side
bbtôma is back



love is a joke ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
(abe tôma) love me love me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Love, only love can break down the wall someday [Christopher]
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rainbow Entertainment :: Douane :: Introduction :: Bienvenue-
Sauter vers: